Omuraisu omelette japonaise
Recettes de cuisine

Recette de l’Omuraisu : l’omelette japonaise

L’Omuraisu est un plat que l’on désigne comme étant issu de la cuisine yōshoku, c’est-à-dire une cuisine japonaise d’inspiration occidentale. Quoi de plus typique de l’Occident que l’omelette. Mais cette version n’est pas une simple omelette ! « Omu » désignant l’omelette et « raisu » désignant le riz.

En effet, elle est couramment fourrée d’un riz au poulet et au ketchup/tomate. Parfois l’omelette peut être aussi positionnée en « topping » sur le riz dans le but d’être tranchée en 2 dans le sens de la longueur afin de recouvrir le riz et de créer un effet visuel (notamment grâce à la texture baveuse). C’est cette version que j’ai voulu proposer. Il faut quand même un peu de pratique car elle demande une technique avancée.

Dans mon interprétation j’ai également rajouté en topping un Furikake de légumes/algues et de la sauce Tonkatsu, un autre classique japonais. Elle se compose de ketchup, de sauce Worcestershire, de sucre, de shoyu et de mirin (elle se trouve facilement dans le commerce sous le nom de sauce « Bulldog »).

Oagari Yo !

Ingrédients de l’Omuraisu : l’omelette japonaise (pour 1 personne)

  • 3 œufs
  • 1 cas de Lait
  • 1 cup de riz Basmati
  • 120 grammes de poulet
  • 2 cas sauce Ketchup
  • 1 cas d’huile de sésame
  • Sauce Bulldog
  • 1 cébette

Préparation de l’Omuraisu : l’omelette japonaise (pour 1 personne)

  • Dans un premier temps faire cuire le riz puis le réserver.
  • Découper le poulet en morceau et le faire cuire avec la cébette.
  • Rajouter le riz, un filet d’huile de sésame et le ketchup. Faire sauter quelques minutes et réserver.

La technique pour l’omelette :

  • D’abord il faut préparer une poêle à veuf moyen/vif (d’environ 20cm de diamètre).
  • Ensuite il faut mélanger les œufs avec le lait. Les battre légèrement pour obtenir un appareil uniforme mais ne pas trop battre les œufs surtout.
  • Une fois la poêle bien chaude, verser les œufs et à l’aide des baguettes il faut mélanger énergiquement de manière circulaire. En même temps il faut que l’autre main qui tient la poêle secoue en continue. Le tout durant à peine 2-3min. L’idée c’est de donner une texture qui sera baveuse à l’intérieur comme des œufs brouillés à l’intérieur en mélangeant avec les baguettes. Mais aussi de faire en sorte que l’omelette ne colle pas à l’extérieur en remuant la poêle.
  • Ensuite, hors du feu, il faut décoller les bords de l’omelette, pencher votre poêle légèrement vers l’avant ; et l’aide des baguettes, pousser vers le bas le haut de l’omelette dans le but de la « rouler sur elle-même » jusqu’à la moitié.
  • A partir de là, il faut décoller les bords du bas de l’omelette puis légèrement tapoter le manche de la poêle plusieurs fois (toujours dans une position penchée de la poêle vers le bas). Cela va entraîner l’omelette à se rouler naturellement sur elle-même au niveau de la partie du bas. Puis vous rouler légèrement la partie haute de l’omelette à l’aide des baguettes.
  • Répéter l’opération si nécessaire.
  • Là vient le moment technique : Il faut que l’omelette soit presque fermée et bien au bord de la poêle. Il va falloir « flip » l’omelette ; c’est-à-dire la retournant en la faisant sauter doucement à l’aide des baguettes (ou d’une maryse).
  • Puis il suffit de la poser délicatement sur votre riz. Et à l’aide d’un coteau, l’ouvrir en 2 dans le sens de la longueur.

Je vous invite à regarder cette vidéo car pour ma part, voir l’exécution aide plus que lire la technique : https://youtu.be/q_nosb-2mX4?t=297

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.