Découvertes culinaires

Les chefs cuisiniers qui m’inspirent

Vous devez savoir que je n’ai pas un chef ou plusieurs que j’idolâtre particulièrement. Le point commun entre les chefs qui m’inspirent c’est leur vision de la cuisine et plus particulièrement leur créativité, que ce soit dans l’assiette ou dans l’élaboration d’un concept.

Autre critère d’inspiration, des chefs aux origines culinaires atypiques : Asie, Amérique du Sud ou encore Afrique.

Dernier point, j’ai découvert certains chefs par le biais de Top Chef ces dernières années.

Alors, petit avertissement, je fais la part des choses entre le show télévisuel d’une émission à l’américaine et le contenu intéressant et inspirant des plats proposés par les candidats et l’approche culinaire des Chefs.

En ce sens, c’est ce dernier point que je trouve intéressant. Personnellement, ce sont les propositions de chaque candidat sur les différentes épreuves qui me donnent des idées. Et selon moi, c’est devenu une émission qualitative en termes de contenu depuis quelques années.

Inspiration 1 : le chef Darren MacLean

Je vais commencer par vous présenter un chef Canadien qui a fait sa place dans la cuisine nippone à l’international. Pourquoi il m’inspire ? Tout simplement parce qu’il est la preuve vivante qu’on peut être un « Gaijin » (c’est le terme utilisé pour désigner les étrangers en japonais) et pour autant réussir à avoir une maîtrise de la cuisine japonaise et se faire un nom.

Et pour être honnête, j’ai un peu ce ressenti, de devoir davantage prouver sa valeur quand on travaille une cuisine qui n’est pas acquise de naissance.

Mais au-delà ça, c’est également sa perspective unique sur la nourriture et l’expérience culinaire. J’entends par là qu’il aime créer des connexions entre différentes cultures, ethnies qui se ressentent au travers de ses plats. Étant moi-même en recherche permanente de croisement parfait de différents horizons culinaires, je ne peux que partager sa vision du monde.

Inspiration 2 : le chef Nobu Matsuhisa

On reste dans l’univers japonais mais pas que, car ce chef est l’un des premiers à avoir popularisé le concept de fusion food. En effet c’est l’un des pionniers de la cuisine Nikkei (fusion de la cuisine japonaise et d’Amérique du Sud). Cuisine que j’apprécie de découvrir de plus en plus récemment. Un de ses plats signatures est la « morue marinée yuzu den miso rôtie au four ».

Inspiration 3 : la cheffe Pia Leon

Qui dit Nikkei dit Péru. C’est la nationalité de Pia Leon élue dernièrement meilleure cheffe du monde dans un de ses restaurants situé à Cuzco à 3500m d’altitude dans un cadre magnifique. Un paysage magnifique qu’on retrouve dans ses assiettes très colorées et où tout un écosystème local est mis en valeurs. Un de ses plats phares est une déclinaison du maïs sous tous ses aspects.

Inspiration 4 : le chef Alexandre Mazzia

Un chef 3 étoiles mondialement connu pour des associations goût inattendu voire improbables sur le papier. Des combinaisons dont il trouve l’équilibre parfait pour créer un plat unique à base de 2 éléments très disparates. Un des plats en question qui m’a le plus marqué et que j’adorerai goûter par curiosité : « Anguille fumée au chocolat ».

J’admire aussi beaucoup ce chef pour sa richesse d’esprit et sa capacité à expliquer avec beaucoup de clarté sa démarche culinaire ; c’est très inspirant.

Inspiration 5 : le chef Paul Pairet

3 étoiles, élu meilleur restaurant du monde depuis 2017, on parle de haut niveau gastronomique. On est davantage dans le domaine de l’artistique plutôt que celui de la cuisine et c’est un aspect qui m’intrigue et m’attire énormément. C’est voir au-delà du simple fait de manger pour se nourrir. Mais plutôt vivre une expérience à part en entière à travers la cuisine.

Paul Pairet à une approche très conceptuel avec son restaurant à Shangai ou durant tout le service les 5 sens sont sollicités. Des effets visuels en projection murale ou encore des parfums qui flotte dans l’air sont mis au service de l’assiette pour renforcer le goût et rendre l’expérience unique. C’est clairement une table que j’aimerai goûter.

Cette approche suscite une autre dimension de la cuisine vers laquelle je pourrais tendre avec le temps et l’expérience car je vois ce type de gastronomie comme une finalité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.